Photographie

Trouver sa passion

 Je fais parti de ceux qui aime beaucoup de choses, qui veulent tout apprendre et qui se désintéressent après un moment. Je fais parti de ceux qui adorent créer de nouveaux projets, qui se lancent tête première et se donnent corps et âmes dès les premières secondes de vie d'une idée... je fais parti de ceux qui abandonnent.

 Ce n'est pas d'hier, d'aussi loin que je me souviennes j'ai toujours été comme ça. Au fils des ans, j'ai découvert pourquoi j'avais tant de difficulté à donner suite à toutes ses choses qui, pourtant, me tenais vraiment à cœur au départ. Quand je découvre quelque chose de nouveau, que j'aime , j'aime à 100 milles à l'heure, je veux essayer, apprendre, connaître cet art ou cette activité profondément. Voila le moment que j'apprécie, l'apprentissage, le défi, cette phase ou je ne suis pas certaine de ce que je fais ni du résultat qui en découlera.  Mais alors viens l'épisode moins palpitant , l'ennuie. Puisque je sais maintenant que je suis capable de faire telle ou telle chose et que j'ai atteint mon objectif , je n'ai plus envie de m'attarder a ce nouveau passe-temps qui n'est plus si nouveau que ça. Donc je pars à la recherche d'une nouvelle passion passagère en ne regardant pas derrière. 

Le manque de ''challenge'', c'est lui le coupable! Pour être motivée , j'ai besoin d'être constamment en situation d'apprentissage et de voir ma créativité et mon imagination stimulé,  sinon je quitte. Après avoir répété ce ''pattern''  à maintes reprises , j'en suis venu a me demander s'il me serait possible un jour de trouver ma vraie passion, ma voie. Parce qu'on se le cachera pas , c'est décevant et décourageant de toujours abandonner.

Ce jour est finalement arrivé, lorsque j'ai pris l'appareil photo de mon père dans mes mains il y a 5 ans. Je suis tombé en amour avec la photographie dès le premier clic et cet amour c'est développé au fils du temps. Bien sur , j'ai eu des moments moins productifs, des questionnements, des ''downs'', pour différentes raisons mais je suis toujours revenu à la photo. Le medium par lequel j'ai envie de partager, celui que je veux explorer et duquel je ne suis jamais fatigué. Je peux affirmer, sans l'ombre d'un doute, que j'ai trouvé ma voie et c'est un sentiment incomparable!

Pour trouver ce qui nous fait vibrer, il ne faut pas avoir peur d'essayer et de se tromper, nous sommes tous des passionnés!

 

 

 

Être la photographe que je suis

 Depuis mes tout début en photographie, je cherche à apprendre ; le fonctionnement de mon appareil, les bases en photo, la retouche, les différents logiciels, etc. J'ai d'abord commencé à photographier tout et rien, allant de mes enfants jusqu'à la feuille d'arbre tombé sur mon balcon en passant par les goélands dans le parc. Peu de temps après, j'ai découvert que les vrais photographes retouche leurs photos, alors je faisais de mon mieux avec mes connaissances insuffisantes dans des logiciels gratuits trouvé sur internet, jusqu'à l’obtention de Photoshop. Ainsi de suite pour en arriver à un point ou je connaissais bien mon appareil, je connaissais les règles et comment les briser, en gros, je savais ce que je faisais mais, je stagnais.

J'étais rémunéré pour mes photoshoots en général, j'avais quelques centaines de fans sur ma page Facebook, quelques clients qui revenaient me voir mais, ça n’avançait plus, je n'avançais plus! Remises en question, doutes, craintes, j'en suis presque allé jusqu'à abandonner définitivement la photographie parce que je ne savais plus du tout quoi faire, quelle direction prendre, pour grandir en tant que photographe.  

La ligne est mince entre être inspiré par quelqu'un et tenter de reproduire le travail de quelqu'un.  J'ai toujours cru que je m'inspirais et que j'apprenais lorsque je regardais ces milliers de tutoriels sur Youtube mais, en réalité , tout ce que je faisais c'était de m’efforcer à devenir quelqu'un d'autre. Je n'essayais pas de copier ces photographes mais, sans m'en rendre compte je commençais à partager leurs rêves, leurs visions, leurs ambitions plutôt que de vivre ceux qui me sont propre. Sans m'en rendre compte, ceux de qui j'ai tant appris m'ont mis dans la tête, bien malgré eux, que ce qu'ils font est ce que la photographie doit être, de telle manière, avec tel matériel et pour générer tel genre de photos. C'est absurde!

La prise de conscience à été un énorme pas vers l'avant. Me rendre compte que je n'étais pas la photographe que je voulais être à été un élément déclencheur majeur dans l'apprentissage de MA créativité, MA vision, MA passion! Je suis maintenant fière de dire que, chaque image que je crée, a d'abord été pensé, réfléchie et veut réellement dire quelque chose pour moi. 

Trouves qui tu es et fais ce que tu aimes!

Myriam Dunn